SAMEDI 14 DECEMBRE à 17H30
CHAPITEAU RESTO - SCENE DE BAYSSAN
SAMEDI 7 MARS à 17H30
CHAPITEAU RESTO - SCENE DE BAYSSAN
VENDREDI 8 MAI à 17H30
CHAPITEAU RESTO - SCENE DE BAYSSAN
acheter mon billet
CAFES-PHILO

Les Cafés-Philo

Hérault Culture en partenariat avec le café philo Sophia, le Malpas.
A 17H30 au chapiteau RestO de la Scène de Bayssan à Béziers.


› SAMEDI 14 DÉCEMBRE À 17H30
« MASCULIN, FÉMININ, PLURIEL LA QUESTION DU GENRE » :
Les « genders studies » accompagnant les combats pour l’égalité des sexes d’une part, et l’émergence de nouvelles identités sexuelles – transgenres, intersexuels, non binaires…etc. - d’autre part, ont considérablement changé la donne : s’il est vrai que le genre est le fruit d’une construction historique et culturelle, « d’une culture hétérosexuelle dominante », nous voilà en face de nouvelles questions : Qu'est-ce qu'un homme ? Une femme ? Doit-on séparer radicalement le sexe biologique du genre, et considérer que la différence des sexes ne doit rien à la nature ? Doit-on penser que désormais chacun peut, libéré de toute contrainte biologique ou sociale, inventer son propre genre ? La référence normative au masculin et au féminin est-elle devenue caduque ?



› SAMEDI 7 MARS À 17H30
« COMMENT PENSER LE MAL ? »
« Comment penser le mal après Auschwitz ? » Tel est l’objet du livre de Hannah Arendt « Eichmann à Jérusalem » qu’elle écrit après son procès, à la demande du « New Yorker » (journal américain de l’époque). Sa théorie sur « la banalité du mal » va faire couler beaucoup d’encre, et provoquer un torrent de reproches et d’accusations… Nous nous proposons de revisiter sa thèse, et plus généralement de réfléchir à l’existence et à la nature du mal dans le monde…



› VENDREDI 8 MAI 2020 À 17H30
« QUELLE JUSTICE POUR QUELLE ÉGALITÉ ? »
La défiance qui secoue de plus en plus fort nos institutions démocratiques s’enracine sur l’existence d’inégalités criantes de moins en moins acceptées, les évènements récents dans notre pays en témoignent. Il est donc urgent de s'accorder sur ce que nous entendons par ces notions d’égalité ou justice : faut-il combattre pour une forme d’égalitarisme intégral ? Est-ce viable ? Ou bien proportionnaliser l’égalité au mérite et aux compétences ? Peut-on concilier la justice sociale avec les valeurs d’efficacité dans nos sociétés modernes ? A quelles conditions y a-t-il des « inégalités justes », pour reprendre une expression célèbre du philosophe américain John Rawls, qui fait référence sur ces questions (pour les partisans comme les détracteurs). Plus globalement sur quels « principes de justice » une société juste doit s’appuyer ?